Déjà le dernier jour des Solidays 2017 ! Imany, Vald, Diplo et M ont clôturé (en beauté) cette 19e édition du festival. Et l’excitation du premier jour étant un peu redescendue, l’organisation de notre journée a été beaucoup plus calme !

Notre première destination : le Village Solidarité, que nous n’avions pas eu le temps de visiter le premier jour. C’est l’occasion pour nous de venir échanger avec les différentes associations, venues défendre leurs idées, tout en laissant traîner une oreille du côté du kiosque où Lidiop se produisait.

Direction ensuite la scène de Paris pour assister à l’incontournable hommage aux militants en compagnie de Sébastien Folin.

© Marion Planque

Après ce moment d’émotion, le groupe français Motivés! a pris possession de l’espace et nous a fait profiter d’un voyage à travers les cultures en interprétant des chansons originaires de différents pays. Confortablement installés dans l’herbe, nous profitons pleinement de ce dépaysement avant de rejoindre le dôme pour y découvrir les strasbourgeois Lyre le Temps. (Et sur le chemin, petite pause glacée histoire de se rafraîchir en ce jour chaud et ensoleillé. ) Porté par le chanteur Ry’m (que l’on avait pu apercevoir dans la dernière saison de The Voice), le groupe montre un bon contact avec le public, probablement dû à leur énergie débordante et communicative.

C’est donc complètement revigorés par ce groove aux sonorités jazzy, que l’on se rend à l’un des concerts que nous attendions avec une certaine impatience. À peine montée sur scène, Imany reçoit déjà une foule d’acclamations. Sa voix, d’autant plus appréciable en live, captive le public et contraste à la perfection avec l’instrumentalisation que l’on ne peut qu’admirer sur la version acoustique du célèbre titre Don’t Be So Shy. Un moment plus qu’agréable qui fait incontestablement partie de nos coups de coeur de cette édition 2017 de Solidays.

© Marion Planque

Mais pas le temps de se reposer, pendant que certains privilégient la scène Bagatelle pour Vald, on enchaîne directement avec le show de Petit Biscuit… Le jeune DJ d’à peine 17 ans est peut-être seul sur scène, mais il donne clairement l’impression d’être partout ! Ce dernier passe avec une aisance déconcertante de son looper à sa guitare, en allant jusqu’à la batterie électronique.

Et après avoir dansé, chanté et sauté sur Sunset Lover, cette fois-ci notre pause est bel et bien méritée. Un bon petit burger et un saut au stand Desperados, où régnait une ambiance confettis et battle de danse, et on était repartit de plus belle pour profiter du dernier concert de notre dernière journée à Solidays.

Si Kungs nous avait déjà fait vibrer vendredi, ce dimanche, notre coup de coeur s’est porté sur le producteur superstar Diplo ! De son featuring avec Justin Bieber sur Where Are Ü Now, à son dernier titre Bankroll, le Dj nous a emporté dans une foule dansante et se défoulant sur ces rythmes mêlant électro et hip-hop.

Et une fois ce show spectaculaire terminé, les plus courageux sont allés clôturer cette 19è édition sur la scène de Paris en présence de Lanomali de -M-, qui, comme à son habitude a su emporter la foule. 

Il est alors déjà temps de dire au revoir à Solidays 2017 et d’attendre patiemment l’édition 2018 du célèbre festival (oui, déjà) !