Et on est reparti pour une nouvelle édition du festival Solidays ! Pour ne rien vous cacher, il nous a été impossible de dissimuler notre excitation lorsque l’on a enfin reçu le saint graal : notre bracelet, pass ultime pour ce premier jour de festivités. Premier constat : on n’était définitivement pas les seuls à attendre ce moment… L’impatience de ces longs mois d’attente s’est faite ressentir par l’effervescence des festivaliers, foulant pour la première fois du week-end la pelouse de l’hippodrome de Longchamp. Cap sur notre première journée aux Solidays 2017 !

Comme toujours, l’espace est très grand. Et avec l’enthousiasme qui bouillonne en nous, difficile de se focaliser sur un programme. Alors en attendant l’arrivée de nos artistes préférés, nous nous sommes laissés porter par la foule entre les différents stands du festival. Nourriture, boissons, gourmandises, blind-test, attraction, saut à l’élastique (qui nous tenterait bien), stand maquillage et photos… On a de quoi s’occuper et ramener de jolis souvenirs.

Notre petite promenade nous mène tout droit vers une première exposition : Happy Sex. 30 planches issues de la BD du dessinateur Zep sont en libre accès et nous invitent à rire des malentendus, des petits complexes ou encore des moments de solitude qui font partie de la vie sexuelle. Mais intrigués par les bruits avoisinants, nous nous sommes alors dirigés vers une foule de gens dansant et chantant sur un même rythme. Jusque-là rien d’anormal… Sauf qu’aucune musique ne nous parvenait aux oreilles. Il ne nous a pas fallu longtemps pour deviner que l’on venait d’atterrir dans la fameuse Silent Room ! Le principe est simple : un casque, un lieu contre deux DJ’s et deux atmosphères. Ni une, ni deux, on enfile un casque et on se plonge dans l’ambiance.

© Marion Planque

19h. II est maintenant temps de rejoindre l’une des 5 scènes des Solidays pour enfin débuter notre road trip musical. Et on commence avec The Dizzy Brain au César Circus. Dès les premières notes, le quatuor rock malgache enflamme son public avec des riffs de guitare impressionnants et la voix nasillarde de leur chanteur. Une énergie qu’ils auront su maintenir jusqu’à la fin de leur prestation.

© Marion Planque

On poursuit notre voyage auditif avec l’emblématique groupe La Femme, sur la scène de Paris. Avec un peu de recul sur cette première journée aux Solidays, ce que l’on retiendra de cette performance, c’est qu’elle aura su marquer les esprits. Forts de leur univers complètement décalé et déjanté, les membres du groupe nous ont offert une mise en scène dansante et rythmée qui nous aura tout simplement charmé !

Mais toute cette énergie nous aura donné faim, il est temps pour nous de prendre une petite pause diner avant de repartir de plus belle. Et une fois le ventre plein, direction le concert de Boulevard des Airs. Facilement emportés par les mélodies planantes et ensoleillées, on (re)découvre  avec plaisir le groupe et ses plus célèbres singles, Emmène-moi ou encore Bruxelles. Le public danse, siffle et tape des mains, tout le monde est conquis.

Et arrive enfin CE moment de la soirée que tout le monde attendait. Encerclés par une foule de fan, nous attendons l’arrivée du jeune DJ français Kungs sur la scène Bagatelle. Les esprits s’échauffent, l’impatience monte lorsque le nom de l’artiste s’affiche sur les écrans et l’excitation est à son comble lorsqu’il apparaît enfin derrière ses platines. Kungs mixe avec aisance, faisant danser et chanter les festivaliers. Tous les hits du moment passent entre ses mains expertes, pour un moment de partage unique et endiablé.

©Marion Planque

Le jeune DJ a su tenir la cadence pendant plus d’une heure de show avant de dire au revoir à son public français. Et même à la sortie du concert, l’ambiance ne retombe pas, signe que l’on aurait bien voulu en entendre encore plus.

Malgré l’adrénaline que nous a procuré ce concert, la fatigue commence à se faire sentir. Au loin, on peut entendre The Prodigy mettre le feu sur la scène de Paris. Mais il est temps pour nous de rentrer nous reposer et reprendre des forces afin revenir plus en forme que jamais pour clôturer cette édition 2017 des Solidays, Dimanche 25 juin.