Ils se sont rencontrés en 2011, après que Yogan ait croisé la route de Jérémy, et décident de former un groupe aux influences mixtes. Diva Faune, c’est l’addition de deux talents, deux univers réunis pour ne former qu’un seul et même style unique. Le duo avait déjà attiré l’attention du public avec leur titre The Age of Man, mais c’est leur clip Shine On My Way qui confirme la particularité de Diva Faune. Pétillants et débordants d’une énergie communicative, Yogan et Jérémy nous font danser sur des mélanges d’électro, de pop et de folk.

Rencontre avec les membres de Diva Faune.

Pouvez-vous présenter rapidement les membres de Diva Faune ?

Yogan : Moi c’est Yogan, je suis la voix lead de Diva Faune. Je suis également auteur et compositeur !

Jérémy : Et moi c’est Jérémy, je suis réalisateur, producer !

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Y : A l’époque, je recherchais un guitariste. Jérémy et moi on s’est rencontrés grâce à des amis en commun, puis on a commencé à jouer ensemble et à réarranger certains de mes morceaux.

J : Ça a matché assez rapidement entre nous.

Aviez-vous toujours voulu faire de la musique ?

J : Pour moi, ça a été une sorte d’évidence depuis toujours. Il y a un moment en 6e où l’on te demande ce que tu veux faire quand tu seras adulte, eh bien déjà à ce moment-là je savais que je voulais faire de la musique. Et c’est devenu plus concret vers mes 17/18ans où j’ai tout laissé tomber pour me lancer. Depuis, ça marche plutôt bien !

Y : De mon côté je savais que j’aimais la musique, je savais que j’avais envie de faire des chansons, mais je crois que je n’avais même pas imaginé pouvoir en faire un métier… À la base, j’étais parti dans des études, tout en gardant la musique à côté. Et au bout d’un moment je commençais à avoir plein de titres en réserve, donc j’ai décidé d’en faire à temps plein. J’ai commencé à chercher des gens pour monter un projet et de fil en aiguille, je me suis retrouvé à faire de la musique avec Jérémy.

Votre style est unique, un mélange entre l’électro, la pop et la folk. Pourquoi additionner tous ces genres ?

Y : En fait, on a pas fait exprès ! On produit notre musique comme on voudrait qu’elle sonne, de la manière dont ça nous plaît. Et puis c’est même pas un style de musique que l’on écoutait quand on a commencé à faire ce style de musique.

J :   Il faut dire que l’on a tous les deux des influences très, très larges. On se rejoint sur certains points mais je viens beaucoup plus de l’électro, du métal, etc… Yogan, lui, vient beaucoup des songwriters, de gars qui écrivent vraiment de jolies chansons. Et quelque part, c’est peut-être le fait que l’on se soit dit : « allez on mélange nos influences », qui a fait que l’on se retrouve avec ce style si particulier !

Donc c’est votre rencontre qui a fait que vous avez mélangé vos deux styles musicaux comme ça ?

Y : Oui, ce n’était pas calculé en tout cas !

Comment se passe la composition de vos musiques ?

Y : J’écris les textes et je compose la musique au sens des harmonies, des mélodies et de la voix. Et Jérémy amène le côté électro par-dessus, ainsi que d’autres instruments ! C’est souvent de la guitare/voix, piano/voix que j’amène à Jérémy et ensuite il finalise.

Et pourquoi avoir choisi de ne chanter qu’en anglais ?

J : Parce qu’un jour il a fallu faire un choix ! (Rires) Au début on faisait un peu les deux. Mais d’un côté la scène française nous demandait d’en faire plus en français, et de l’autre toute la scène un peu rock/pop nous disait que l’anglais c’était mieux. On a voulu faire de notre mieux mais on a fini par choisir l’anglais.

Y : Et moi, de base, mon approche de la musique a été en anglais et c’est quand même la principale raison de ce choix-là.

Diva Faune, c’est un nom original ! Comment l’avez-vous choisi ?

Y : « Faune » c’est notre manière de parler des gens en général. Et ajouter « Diva » devant, c’est un peu pour dire :  « les gens sympas », mais pas que… Parce que « Diva » ça vient de divin, mais quand on pense à la diva on pense aussi à plein de défauts humains. Mon approche de la musique et des textes c’est aussi parler de toutes les facettes de l’homme, donc le nom Diva Faune, c’est un moyen de parler des gens !

On retrouve toujours une bonne humeur communicative dans vos chansons, qu’est-ce qui vous rend aussi heureux ? Qu’est-ce qui rend ces musiques si joyeuses ?

Y : Bah peut-être que l’on est tout simplement heureux ? (Rires) Je ne crois pas me tromper en disant que lui comme moi, on veut faire plaisir et on a envie que la personne qui écoute nos musiques aille mieux, voire beaucoup mieux après. 

J : Je pense que de base, nous sommes des personnes très positives, on sourit beaucoup et je pense que ça se ressent aussi dans la musique !

Parlez-moi un peu de votre EP à venir ?

J : Déjà ce que l’on peut dire c’est qu’il y a 6 titres dedans !

Y : Il est encore en préparation et la date est encore secrète.

J : On travaille encore dessus, mais on veut qu’il soit parfait quand il sortira. On sent que ce n’est pas le moment parfait, donc on continue d’alimenter encore un peu en sortant des titres pour garder une actualité. L’EP aura SON moment !

Et comment le décririez-vous pour l’instant ?

J : Presque parfait !

Y : Il nous plaît beaucoup.

Des projets futurs ?

Y : Alors sortir pleins de titres, un EP, un album, faire des grosses tournées, écrire pour d’autres, collaborer avec d’autres artistes…