Si vous ressentez du stress à l’idée de reprendre votre travail dites vous que cette semaine sera plus belle, lumineuse et riche que la précédente !  Comment ? Il a été maintes fois prouvé que la musique avait un effet positif sur notre cerveau et facilite notamment la production de dopamine, permettant de réduire notre pression artérielle. C’est la raison pour laquelle on a choisi, chaque lundi,  de vous faire un peu de bien en vous concoctant une sélection des albums de la semaine (ou EP) à écouter dans le métro, la voiture, la douche ou encore au bureau… Pour que votre semaine se déroule avec délice jusqu’à dimanche prochain.

Isaac Delusion 

Rust & Gold (Album) 

L’univers si particulier du groupe français Isaac Delusion est de retour après un long silence qui nous a semblé durer une éternité, depuis que nous les avions laissé là, un été, sur la scène du Clap Ferret Festival en 2015. Et quel plaisir de les retrouver ! Des ballades électroniques aux paysages sonores addictifs, la patte du duo devenu quintet est bien présente mais gagne clairement en puissance et en profondeur. Si Rust & Gold se retrouve être moins rêveur et plus ancré à la réalité, les sonorités aériennes et la voix n’ont quant à elles rien perdu de leurs charmes ! A vite voir en concerts à l’Elysée Montmartre (dont une date supplémentaire a été annoncée).


Black Lilys

Blood Ties (EP)

Après un premier EP sortir en 2014, le duo Black Lilys nous offre cette semaine un trois titres saisissant. Frère et soeur, Robin et Camille y délivrent une musique où la douceur des instruments se mêle à la beauté de la douleur qui se cache dans les textes et les voix. La magie opère dès les premières secondes et il est alors difficile de ne pas tomber accro aux bienfaits procurés par cet EP, qui annonce la sortie d’un premier album prévue pour octobre prochain. S’il faudra effectivement attendre encore un peu pour en entendre plus, Blood Ties n’en reste pas moins une mise en bouche délicieuse.


The Blaze 

Territory (EP)

De nouveau une affaire de famille, mais cette fois-ci, il s’agit de cousins. Le duo The Blaze, que certains d’entre vous ont peut être découvert avec le titre Virile s’est immédiatement fait remarqué par l’atmosphère lancinante et géniale de leur production musicale mais également par la magnifique et puissante mise en image de certains de leur titre sur leur chaîne Youtube. Ce qui impressionne immédiatement à l’écoute de Territory est l’impression de cohérence et de maturité qu’il nous laisse. Vibrant, fort, The Blaze prouve ici que l’électronique n’est pas antinomique à l’émotion et aux histoires que peuvent nous conter de simples sonorités. Un régal auditif et un duo à suivre !

1 2