Il y a des photographes dont on tombe sous le charme en un battement de cils. Sean Maung est l’un de cela. Originaire des Etats-Unis, il arpente les rues sans relâche, appareil à la main et capture les personnalités qu’il rencontre au détour de ses errances. Une plongée incroyable dans un Los Angeles désinhibé, humain et barré.

©Sean Maung

C’est en 2005 que Sean Maung a débuté la photographie. Inspiré depuis toujours par les gens et les endroits, il est certain que la « photographie est une autre façon de connecter les gens venus de différents milieux ». Faisant de Los Angeles son terrain de jeu, le photographe n’hésite pas à enfourcher son vélo et passer sa journée et sa nuit à errer, à la recherche de prises de vues, de moments à capturer et de personnalités à rencontrer.

Aimant l’impact d’une photo sur papier, l’artiste a déjà publié de nombreux « zines » (une dizaine à ce jour) mais officie également sur internet avec un tumblr nommé Fascinations sur lequel il présente son travail. Ainsi nous est présentée une multitude de regards, de personnes capturées sur le moment ou posant pour le photographe. On découvre alors avec passion les visages de Los Angeles et les personnalités qui font de la ville une partie de son identité. Travailleurs du sexe, hippies et autres marginaux nous invitent alors dans leurs rues, leurs soirées et nous plongent dans un univers aussi déjanté que réaliste.

Un regard sulfureux et bienveillant sur ceux dont on parle peu mais dont la fièvre enflamme les rues !

© Sean Maung

©Sean Maung