Parfois, on tombe sur des pépites qui ne sont pas forcément récentes mais qu’on estime assez positives pour en parler même si cela est un peu daté. Après tout, le positif peut-il réellement être daté ? Tandis que certains médias estiment être des « précurseurs de tendance », c’est sans mal qu’on vous avoue que sur COCY, il nous arrive parfois de jouer dans la catégorie « toujours en retard sur les tendances ». Et tant mieux, car cela vous permet de bénéficier de petites sessions de rattrapage au cas où vous aviez raté la nouveauté du moment… il y a presque 3 ans.

Car oui, le court-métrage dont on vous parle aujourd’hui a été réalisé par Michael Bidinger et Michelle Kwon en 2014. Jinxy Jenkins and Lucky Lou évoque la rencontre entre un homme constamment malchanceux et une femme à qui la vie décide toujours de sourire. Cependant, tandis que l’un est lassé de toujours tomber dans des situations difficiles, l’autre rêve  d’une vie faite d’imprévus et d’un peu plus de piment. Mais lorsque leurs univers vont s’écraser l’un contre l’autre… tout va basculer.

Véritable traité sur la chance et la malchance, ce court-métrage d’animation est un concentré de couleur et d’espoir montrant que la vie ne doit pas être uniforme. En effet les réalisateurs nous apprennent finalement que ce sont les malheurs qui nous arrivent qui nous permettent d’apprécier les moments de bonheur et de chance. Que la chance n’existerait pas sans malchance et inversement.

Alors si vous sentez une baisse d’énergie en vous, que vous avez l’impression que tout va mal en ce moment : profitez ! Car c’est ce qui vous permettra d’apprécier encore plus le moment où tout ira mieux ! Et si ça ne marche toujours pas… on vous laisse regarder encore et encore ce court-métrage jusqu’en 2020 (date à laquelle on vous parlera d’un nouveau film sorti en 2016!)