The OA, série diffusée sur Netflix depuis décembre 2016, est une petite merveille qui nous a tenu, surpris, ému sur huit épisodes compris entre 30 et 70 minutes. Créée par Zal Batmanglij et Brit Maling (qui joue également le rôle principal), cette nouvelle création dans le paysage des séries possède un atout majeur, celui d’avoir pour fil conducteur… l’espoir.

Prairie Johnson était une jeune fille aveugle ordinaire avant son enlèvement. 7 ans plus tard, elle réapparait subitement en ayant retrouvée la vue et en restant très mystérieuse concernant les conditions de son kidnapping. Désirant désormais qu’on la prénomme The OA, la jeune fille va  alors décider de confier la vérité à un petit groupe d’outsiders…

Drame penchant gentiment du côté de la science fiction, ce nouveau coup de maître du géant du streaming est tout bonnement un régal. Hormis un jeu d’acteur impeccable, une héroïne principale énigmatique et des personnages secondaires bien plus qu’attachants,  c’est réellement dans son propos, foncièrement optimiste,  que la première saison nous a fait succomber ! Car si les sujets évoqués sont graves, importants, les créateurs arrivent constamment à en faire ressortir  de la beauté, préférant toujours les nuances au monochrome. Par conséquent, le danger peut engendrer le courage tandis que la mort apparait comme l’une des meilleures raisons de vivre ! Du mal peut naître le bien et réciproquement.

Mais plus que la notion de contraste et de nuance, c’est bien celle de l’espoir qui illumine cette première saison. « You have to pretend to trust me until you actually do ! »,  ou pour les non anglophones « Faites semblant de me croire jusqu’à ce que ce soit réellement le cas ! ».  Si la série ne devait se résumer qu’en une seule ligne de dialogue, ce serait probablement celle-ci. Croire, espérer, telles sont les valeurs que nous rappelle l’histoire de Prairie, des valeurs magnifiées par un final poétique et surprenant.

Alors si nous n’avons qu’un seul conseil à vous donner : « Believe ! ». Et quelque soit ce en quoi vous avez décidé de croire, ne lâchez rien et surtout pas cette série qui risque bien de vous émouvoir jusqu’à la dernière minute.

[hr gap= »40″]

Découvrir la série sur Netflix

[hr gap= »40″]