Que ce passe-t-il lorsqu’on est au bout de sa quête amoureuse et qu’un ultime choix s’offre à nous ? C’est ce que découvre le personnage créé par Meghann Artes dans son court-métrage Speed Dating. Drôle, poétique et magnifiquement réalisé.

Ultime essai dans sa quête d’un amoureux, Ava participe à une session de speed dating. Parmi ses prétendants aux traits de caractères poussés à l’extrême via un stop motion humouristique, saura-t-elle trouver le chemin de l’amour ? (source)

Tourné en 12 jours avec plusieurs Canon 6D et caméras 7D DSLR, Speed Dating est un court-métrage entièrement réalisé en stop-motion avec des acteurs réels et une importante touche de décor et de dessins. Inspirée par ses propres souvenirs et rencontres amoureuses auxquels elle a ajouté une pincée d’absurde, la réalisatrice nous plonge alors dans le quotidien de Ava, qui rappelle quelque peu le personnage d’Amélie Poulain. Perdue, la jeune fille décide de se lancer dans l’univers impitoyable du speed dating pour le meilleur et pour le pire.

Personnages farfelus et grotesques, la réalisatrice joue de son format pour narrer une histoire aussi drôle qu’attachante, emplie d’un onirisme proche des films de  Michel Gondry ce qui a pour effet de transformer un sujet aussi banal que le speed dating en un court-métrage original et poétique. Les couleurs, les mouvements, les expressions, on assiste au visionnage d’un véritable petit bijou  de cinéma.  On se prête alors à rire et les onze minutes suffisent à nous donner envie de suivre encore d’autres aventures d’Ava et de son nouveau compagnon à la barbe incroyable.

A voir !