C’est au BoB, dans ce bar à vin rue des Grands Augustins dans le 6ème, que les clients venus se délecter d’un bon rouge ont pu tomber pendant un mois sur des portraits de femmes, accrochées près des tables, du bar et de l’entrée. Ces jeunes et belles femmes, connues ou non sont l’oeuvre d’une jeune artiste, Émilie Ménard.

emilie menard

Dès toute petite déjà, la jeune femme gribouillait partout, tout le temps, jusqu’à réaliser sa première bande dessinée à l’âge de huit ans. Depuis, cette envie de crayonner et de peindre la suit. Sans jamais prendre de cours, elle se met à expérimenter, chercher son style, sa manière de s’exprimer et crée sans relâche.

Très vite, elle commence à peintre ces femmes, toujours belles, aux lèvres pulpeuses et aux grands yeux ouverts. Non pas qu’elle se refuse à représenter l’homme,  mais elle n’en ressent simplement pas le besoin. Emilie préfère avant tout regarder et étudier ces êtres si étranges, parfois éloignés de la perfection mais à la beauté sulfureuse. Elle interroge leur place dans la société, l’image qu’elle renvoie ainsi que celle qu’on s’en fait. Tour à tour provocantes, séductrices, indifférentes mais toujours solitaires, ces femmes nous interrogent, nous interpellent par leur regard, leur attitude, leur simplicité.

74-tableau-emilie-menard-petit

Inspirée par de nombreux artistes, aussi bien photographes que peintres, Émilie ose également la couleur, influencée par le mouvement pop art, ce qu’elle confesse volontiers. Réalisées pour la plupart à l’acrylique et à l’huile, ces oeuvres s’intensifient parfois par des reliefs, comme sur certaines cigarettes de ses sujets, donc le foyer incandescent nous parait presque réel. Attirée également par le street-art, on sent dans les toiles les plus récentes, une volonté de s’exprimer aussi bien par l’image que par le mot, jouant sur le contraste entre l’attitude de ces sujets et son environnement. Donnant une nouvelle approche, presque plus contestataires à ces oeuvres !

Véritable hyperactive, on ne manquera pas de vous communiquer la prochaine exposition d’Émilie Ménard afin de venir rencontrer ces femmes, qui risque bien d’être encore plus sulfureuse lors du prochain rendez-vous.

111-tableau-emilie-menard

[hr gap= »30″]

Découvrez d’autres oeuvres d’Émilie Ménard

[hr gap= »30″]