Le MaMA Festival 2016 a de nouveau été l’occasion pour les professionnels de la musique et le public de découvrir de nombreux artistes au fil des salles de concert du 18ème arrondissement de Paris. De la folk, au rock en passant par l’électro, ces trois jours de festival ont été le témoin de la richesse musicale française mais aussi étrangère.

Comme chaque année le MaMA se dessine comme un parcours musical (où une playlist selon certains) pendant lequel il est impossible de tout voir et écouter, alors il faut choisir, décider et se lancer. Et comme d’habitude sur COCY on vous parle uniquement de nos belles (re)découvertes  !

Si la pluie et la fraîcheur se sont clairement invitées pour l’évènement, de nombreux artistes ont su réchauffer nos petits coeurs congelés à commencer par les excellents 3somesisters qui ont tout bonnement enflammé le Divan du Monde par leur musique hybride et irrésistible. Avec un show devenu au fil de l’année de plus en plus musclé et à deux cent à l’heure, les divas ont fait danser un public totalement sous le charme. Et il en est de la même avec le reggae de Mellow Mood, qui a inondé le MaMA de good vibes jamaïcaines à la Boule Noire, lieu dans lequel s’est également produit l’incroyable et talentueux Jake Isaac. La voix chaude et envoutante, l’artiste a démontré que l’émotion est la pièce maitresse de tout bon concert, n’hésitant pas à se placer en plein coeur du public, guitare à la main. Un moment tout simplement magique et suspendu qui nous donne déjà hâte de le retrouver sur scène dans quelques mois.

Pour continuer du côté des pépites de ce festival, Louise Roam nous a plongé dans une ambiance électro-pop délicieuse et entêtante lors de son show à la maitrise impeccable tandis qu’on s’est fait surprendre par Malca, ses rythmes boogie, son groove et cette voix qui vient parfois flirter gentiment du côté d’un certain Michael, le tout dans le décor féérique de La Chaufferie du Moulin Rouge. Mention spéciale à sa reprise de « Just hold on we’re going home » de Drake. 

Le festival a été également l’occasion pour nous de découvrir pour la première fois le live de Marvin Jouno, pourtant passé par la case interview sur COCY il y a déjà un an. Si on avait adoré discuter avec ce compositeur souriant et délicat, c’est un show plus sombre et plus torturé auquel on a assisté donnant une toute autre dimension à sa musique. Intéressant tout comme le live de Chevalien au Backstage by the mill, qui même s’il s’adresse à un public aguerri a le mérite de proposer des compositions mariant le rap et le métal, pour le moins originales. Peut-être trop agressive à notre goût mais assurément l’une des performances les plus énergiques de ces trois jours.

Marvin Jouno ©COCY

Marvin Jouno ©COCY

A l’inverse, on a aussi eu le droit à de beaux moments de douceur. Part-Time Friends nous a  notamment transporté à peine un pied posé dans le Bus Palladium. Sans redéfinir tous les codes de la pop-folk, le groupe séduit par la tendresse et la bienveillance contenues dans leurs chansons et on en est sorti avec l’envie de (ré)écouter leur album Fingers Crossed, sorti en mars dernier.  Autre douceur,  Mt. Wolf nous a offert un set aux envolées électroniques agréables et transcendantes. Bercé par la voix particulière de Sebastian Fox, ce premier show parisien a été une véritable réussite !

Cette 7ème édition du MaMA a donc tenu une nouvelles fois ses promesses et se place définitivement comme l’un des évènements musicaux majeurs puisque plus de 5345 professionnels ont répondu présent à l’appel et plus de 4000 PASS ont été vendu au public. On vous donne donc rendez-vous du 18 au 20 octobre 2017 pour la 8ème édition.

Les artistes du MaMA à venir en interview sur COCY : Douchka, Jake Isaac, I AM STRAMGRAM, Louis-Jean Cormier et Buvette.