Le Jean Mouloud c’est avant tout l’histoire d’une amitié au croisement de deux cultures, celles de l’Orient et de l’Occident. Dans ce lieu perché au coeur du 18ème arrondissement, c’est l’amour et la générosité qui transparaissent dans les plats. Et par les temps qui courent, quoi de plus positif et curieux que de voir naitre un lieu fédérateur autour d’un mariage gustatif étonnant et symbolique ? Comme on aime ces initiatives de partage, on a voulu découvrir cette alliance gastronomique des cultures. 

Si vous passez les portes du Jean Mouloud attendez vous à être accueillis par une équipe dynamique et chaleureuse. Même loin du centre de la capitale à deux pas seulement de la station Guy Môquet, ce n’est pas la quiétude du quartier qui entrave la popularité grandissante de ce lieu intimiste.

jean mouloud restaurant

©Facebook Le Jean Mouloud

Au Jean Mouloud tout respire cette volonté de marier ensemble l’Occident à l’Orient au travers des plats qui s’adaptent aux saisons. Tous les deux mois la carte change afin d’offrir aux clients des produits de qualité. Ici la saisonnalité est importante, tout comme la folie des plats présents sur la carte, et on doit dire qu’on adore ça.

La créativité y étant débordante, on se laisse tenter par un assortiment d’aubergine pour commencer (8 euros). En chips, en mousse ou en caviar On est pas sorti de l’auberge nous ouvre rapidement l’appétit pour la suite. C’est un Entre-Pote et son entrecôte XXL accompagnée de sa pomme jean-mou (une pomme de terre cuite en chips, le tout pour 20 euros) ainsi qu’un plat qui porte bien son nom qui entrent en salle. On découvre alors Le n’est pas fou qui veut, qui consiste en un couscous aux lardons (on vous l’accorde il fallait y penser), la surprise est au rendez-vous tout comme l’explosion des saveurs, à la fois très orientales et bien franchouillardes (compter 16 euros pour le plat). Ce mariage gustatif est surprenant, tout autant que l’originalité des noms donnés aux plats, car ici on déguste en s’amusant !

Pour clôturer cet étonnant et amusant repas, c’est un Kawa gourmand où les saveurs de fleur d’oranger ont su côtoyer une mousse au chocolat traditionnelle que nous commandons (8 euros), ainsi qu’un Moulou-cake, authentique cheesecake parfumé aux amandes accompagné de son coulis d’abricot.

le jean mouloud

A l’initiative de ce restaurant pas comme les autres, Sofian et Philippe nous proposent un restaurant à leur image et surtout beaucoup de bonne humeur. Ici, il est question d’une amitié au delà des cultures. Rencontrés sur les bancs de l’école, les « Jean Mouloud » comme on les a longtemps surnommé, ont décidé en avril 2016 de faire naitre un concept unique et authentique où deux cuisines ne feront plus qu’une afin de dépasser les frontières.

Le Jean Mouloud restaurant 3

©Facebook Le Jean Mouloud

Le lieu nous propose une déco où l’on se sent comme à la maison, un espace  contemporain fait de briques rouges et d’un sol en céramique. Tout le monde semble se connaitre dans ce restaurant qui a su prendre sa place dans le quartier en intégrant naturellement le paysage de la rue Championnet.

Tant dans l’assiette que dans le service, cette entreprise amicale respire le dynamisme, la créativité et la bienveillance. Ici tout est contraste, alliance et saveur, car « n’est pas fou qui veut » et nous on approuve ça !

[hr gap= »30″]

Plus d’informations sur le Jean Mouloud

195 Rue Championnet, 75018 Paris

Facebook 

Insta 

Site

[hr gap= »30″]