Depuis 25 ans, le festival Côté Court à Pantin accueille dans la compétition FICTION, les nouveaux futurs et jeunes réalisateurs. François Ozon, Chantal Ackerman, Claire Simon et d’autres encore y sont passés.

La Révolution n’est pas un dîner de Gala, réalisé par Youri Tchao-Débat avec Coralie Roussier (Lola) et Vincente Perez (Karim), est l’un des coups de coeur de COCY.

C’est l’histoire de Lola et Karim. Lola rêve de devenir actrice de cinéma. Karim rêve de faire la révolution. Elle fait du stop. Il l’a fait monter dans sa voiture. Ils se rencontrent. Ils vivent.

La difficulté d’un court-métrage réside en la manière de raconter une histoire en un temps imparti. Ici, le réalisateur le fait magnifiquement bien. En plus de mettre en valeur la relation entre Karim et Lola, il réussit à imposer une ambiance particulière dans laquelle va se dérouler leur histoire. Il nous touche, nous émeut et nous emporte dans un tourbillon d’émotions.

Les personnages sont bouleversants de vérité, drôles et sincères. Ils sont aussi bruts et durs que le film. Animés par une sourde violence mais motivés par une profonde envie de changer le monde qui les entoure, ils vont tenter de mettre en place par la parole leurs « vocations ».

1

© UniFrance

La fin, quoiqu’un peu rapide, ne nous empêche pas pour autant d’être conquis par l’univers du réalisateur et l’histoire qu’il nous raconte. Proche des acteurs, il n’oublie cependant pas l’environnement dans lequel ils évoluent, justifiant ainsi poétiquement, d’une certaine manière, le pourquoi de leur comportement.

Enfin, avec La Révolution n’est pas un Dîner de Gala, on sort intrigué. On a envie, à notre tour de chercher en nous ce qui nous révolte. Mais surtout de trouver les moyens nécessaires de l’exprimer, de le dire, de le transmettre. De communiquer tout simplement et d’être entendu.

 

[hr gap= »30″]

Retrouvez toute la programmation du Festival Côté Court 

http://www.cotecourt.org

[hr gap= »30″]

© Couverture: UniFrance