Vous pensiez connaître Paris comme votre poche, et avoir déjà tout vu ? Vous avez visité les lieux les plus extraordinaires comme les plus infréquentables ? Cette semaine on vous prouve que Paris a encore des secrets pour vous avec la Fondation Mona Bismarck.

Quoi, vous connaissiez ? Petits chanceux, nous on vient juste d’en tomber amoureux.

Située à deux pas du Trocadéro dans un hôtel particulier du XIXe siècle, La Fondation Mona Bismarck a pour vocation de promouvoir l’art contemporain américain et renforcer les liens entre la France et les Etats-Unis, par le biais d’expositions et d’une programmation artistique éclectique. Le lieu, pourtant bien visible depuis la rue, n’avait jamais attiré notre curiosité jusqu’à présent.

Chaque jeudi la fondation offre des visites guidées gratuites et sur inscription de « Wasteland », une exposition en partenariat avec la galerie Thaddaeus Roppac qui réunit 14 artistes américains de Los Angeles entre Paris 16e et Porte de Pantin. Ainsi que des concerts live organisés jusqu’à fin juin dans le jardin, dont le secret de son existence a été bien gardé. Une ambiance de campus universitaire à l’américaine avec bières et hot-dogs new yorkais, le tout allongé dans l’herbe.

DSC_0246

©Chloé L

Ce lieu somptueux et plein d’histoire, qui semble encore hanté par l’esprit de sa fondatrice Mona von Bismarck une philanthrope américaine, donne une nouvelle dimension aux oeuvres contemporaines. On est forcé de constater que de ce contraste anachronique, naît un dialogue harmonieux entre les oeuvres et l’espace d’exposition. De cet accrochage on retiendra les immenses toiles d’Amanda Ross-Ho, inspirées des mappemondes reprenant les couleurs des peintures murales du lieu historique.

DSC_0249

©Chloé L

Dans un autre registre, l’installation inattendue d’Edgar Arceneaux, « Library of Black Lies » établie dans la propre bibliothèque de la fondation. Ce labyrinthe-bibliothèque, illustre en faite les fausses vérités de l’histoire. On aurait presque envie de se demander laquelle de ces deux bibliothèques est authentique. Cette dualité que l’on retrouvera tout au long de l’exposition, entre les oeuvres, les lieux et l’histoire permet d’illustrer les disjonctons entre Paris et Los Angeles.

MonaBismarckAmericanCenter

©Chloé L

Un lieu unique en plein coeur de Paris, pour les passionnés d’art contemporain, les amoureux des Etats-Unis, pour les expatriés ou les curieux tout simplement.

[hr gap= »30″]

Mona Bismarck Foundation

34, avenue de New York 75 116, Paris

Leur site

[hr gap= »30″]

Contributrice : Chloé L