La première fois qu’on a découvert ce jeune homme bourré de talent, c’était lors du concert du duo Odesza où il officiait en tant que première partie. Déjà à l’époque Petit Biscuit envoutait la salle pleine du Trianon, préparant doucement le public à la vague d’énergie que procurent les producteurs de Seattle en live.

Aujourd’hui, c’est avec un EP qu’il débarque. Et cela sent très bon.

Si Sunset Lover vient nous rappeler la douceur procurée lors de la découverte de ce Petit Biscuit, en s’enfonçant un peu plus dans la Jungle on décèle une maturité grandissante sur des beats plus sombres et mélancoliques qui viennent contrastés avec des titres plus lumineux.

Et si Full Moon, nous rappelle sans mal ces grandes fêtes estivales où les rayons blancs de la lune viennent éclairés nos visages lubriques et fêtards, on ne résiste tout simplement pas à l’appel d’Iceland, qui vous fera à coup sûr sauter dans tous les sens cet été, sur la plage, en boite, au bureau ou dans votre chambre.

A l’image d’un Once Again ouvrant l’EP sur un délice d’énergie positive, Petit Biscuit compose des titres qui font sourire, danser et surtout espérer. Comme une grande bouffée d’air frais, les beats viennent réchauffer nos cœurs, laissés trop longtemps dans le froid de l’hiver. Et si on sent des inspirations venues d’ici et là, le producteur de seize ans affirme déjà une belle pâte pour ce premier EP réussi.

[hr gap= »30″]

 Disponible sur 

http://petitbiscuit.lnk.to/EP

[hr gap= »30″]