On connaît de l’Ardèche ses champs de lavande, ses rapides qui clapissent sur les roches calcaires, et ses gorges qui résonnent d’histoire et de spiritualité : un lyrisme en soi, un chant de sirène pour l’été. Avec la 18ème édition de Cordes en Ballade du 5 au 17 juillet, la direction artistique du Quatuor Debussy amplifie ce phénomène naturel en mettant cette année à l’honneur la musique de Mozart (1756 – 1791) et Schubert (1797 – 1828).

Pour cette nouvelle édition, Cordes en Ballade devient une véritable machine à remonter l’espace-temps en (re)visitant la Vienne musicale au tournant du XVIIIème – XIXème siècle avec deux compositeurs majeurs, le tout avec modernité grâce à une programmation éclectique qui déchire les frontières épaisses affiliées par préjugés à la musique classique qui revisite des œuvres symboliques.

On retrouve ainsi l’accordéon du jazzman Richard Galliano, la voix de cristal et la pop de Yael Naim, le pianiste Yves Henry, et le Aron Quartett, cordes spécialistes de la musique de Vienne. Parmi ces styles, et instruments de tout bord s’ajoutent des voix de l’opéra, une production conjointe des organisateurs lyonnais du Quatuor Debussy qui seront accompagnés de Yael Naim, ainsi que des jeunes talents : nouvelle génération et nouveaux regards sur les partitions.

En ouvrant une Académie éphémère en parallèle du festival où conférences et cours sont donnés par des professionnels, notamment le Aron Quartett aux musiciens qui le veulent bien, Cordes en ballade joue sur la proximité, la pédagogie et la jeunesse, le tout dans des décors patrimoniaux ardéchois qui donnent à la pierre les teintes somptueuses de l’acoustique : dans la Crypte de l’Abbaye de Cruas, la Cathédrale Saint Vincent ou encore la Chapelle de Cousignac. Soit une nouvelle façon de voyager, cette fois-ci dans l’histoire d’un territoire avec des visites guidées et des déambulations musicales.

De quoi ravir les sens, s’épaissir la tête et se soulager l’esprit en fuguant, le temps d’un requiem ou d’un opéra dans la Vienne de Mozart et Schubert invoquée et redessinée dans les lieux pittoresques de l’Ardèche.

Plus d’informations sur le Festival Cordes En Ballade :

http://www.cordesenballade.com