Quand la musique et l’image se font porte-paroles, cela fait naître la série « Abandon » créée par le duo artistique Filastine  dont la première vidéo « The Miner », tournée en Indonésie est sorti il y a un mois.

 

 

Filmée entre Borneo et Java, cette première vidéo dépeint par la danse, l’image et le son le rejet d’un individu face à sa condition de travail,  son exploitation et celle de la Terre. Bottes aux pieds, le regard sombre, le protagoniste s’enfonce dans les mines toxiques de Kawah Ijen, où charges lourdes, travail aliénant et danger l’attendent.

Réalisé par le cinéaste Astu Prasidya avec la complicité du danseur Al Imran Karim, les images sont aussi belles que la réalité qui s’y cache féroce. Une férocité notamment illustrée par les mouvements de corps. Le danseur jette, griffe, crie,  son étouffement, sa contrainte, son emprisonnement et tente alors de se libérer de ses chaines pour tendre vers un idéal, un eldorado fait de végétation et d’eau.

Introduisant la série « Abandon » qui s’articule autour d’un thème commun : la libération par la danse de travaux et tâches aliénantes, « The Miner » démontre de la part de ses deux créateurs , Grey Filastine (compositeur/réalisateur) et Nova Ruth (chanteuse/designer) un engagement bien supérieur à la simple création artistique.

Même dans la musique, composée par le duo,  on retrouve ce quelque chose de brut, de douloureux mélangeant percussions, musique traditionnelle javanaise et cris harmonieux. L’ensemble possède une force qui interroge, dérange et pousse à la réflexion, prouvant de nouveau que l’art, bien utilisé, détient un réel pouvoir sur les consciences.

Rendez-vous le 26 mai pour la partie II de la série « Abandon » intitulée « The Cleaner ».

[hr gap= »10″] 

Plus d’infos sur ici

[hr gap= »10″]