Liz Van Deuq panse d’une voix douce et musicale des maux de la vie.

Une artiste qui trace d’un trait une route sinusoïdale en phase avec certains aspects du métier. Une profession exercée avec passion dotée d’une réelle sincérité.

Liz Van Deuq est auteur, compositeur et interprète. Des mots tendres, percutants et bien pensés, une voix légère, un accompagnement en adéquation avec son univers nous montre et nous démontre l’intérêt d’un parlé vrai.

Quel est ton cheminement artistique?

J’ai suivi une formation en musicologie puis des cours de musique électro- acoustique pendant une année à Montréal.

En rentrant, j’ai travaillé plus de 2 ans pour une radio associative à Nevers. C’est à ce moment là que j’ai commencé à développer mon projet musical. La radio m’a permise d’acquérir une certaine forme d’écriture.

Il m’a bien fallu 5 ans pour enfin me dire « Tiens, je peux en faire éventuellement mon métier ! » (rires)

Parles nous de ton projet ?

Je ne crois pas en une destinée artistique. Je crois davantage en une construction qui se fait petit à petit, chanson après chanson. Le tout est mis en lien à un moment donné et fatalement indéterminé.

Tu as un parcours parsemé de multiples reconnaissances professionnelles, le prix Moustaky, le prix de l’UNAC, le second prix « Le Mans Cité chansons » et la sélection pour le radio crochet France Inter. Que représente pour toi tout cela?

 Chaque reconnaissance est particulière. C’est très intéressant sur du long terme car cela fait 8 ans que je chante mes chansons. Ces titres me permettent de légitimer mon parcours, mon travail.

Prix Moustaky « Des rides »

 Tu ne trouves pas que la vie d’artiste est une vie sinusoïdale ? Perpétuellement dans les extrêmes ?

Oui, c’est très complexe à gérer psychologiquement car effectivement, il existe 3 moments pour un seul évènement : l’avant et sa mise en lumière, le pendant, et l’après.

Concernant cette dernière étape, le souci est lié au fait, qu’on n’y pense jamais avant…(rires)

Donc, non, ce n’est pas linéaire et tout rose, pourtant j’aime ce que je fais.

Comment es-tu entourée professionnellement ?

Je suis bien entourée par mon manager et la présidente de mon association. Je travaille de manière assez solitaire ce qui n’est pas toujours évident. J’ose espérer, à l’avenir, m’entourer d’une belle et grande équipe.

Quel lien entretiens- tu avec le public ?

Ce sont des petites bulles de souvenirs qui construisent simplement un lien, entretenu également par le biais des réseaux sociaux. Il faut prendre conscience aussi de la chance de vivre ces instants de scène, qui ne donnent que du positif en y repensant.

Tu es auteur, compositeur, interprète. En général, tu commences par quoi ?

En général le texte m’inspire la musique.

Quelles seraient tes sources d’inspiration dans tes textes ?

J’estime ne pas être une personne très créative. Chaque chanson me demande beaucoup mais je tente dans chaque chanson, de dissimuler ma vraie source d’inspiration.

Tu as actuellement un album en vente « Anna-Liz ». As-tu également fais les arrangements ? 

J’ai réalisé la moitié des arrangements. Cela me plait et c’est aussi une forme de défis.

Quel a été la rencontre dans le domaine musical qui a bouleversée ta vie professionnelle?

Bouleversée, non peut-être pas. Mais Jean-Claude Marchet et son équipe des Bains Douche à Lignière en Berry ont été très présents et aidant à mon égard. Ce sont des relations sur du long terme, c’est rare et très agréable. Et lorsque je doute, car cela m’arrive, j’aime avoir l’avis de mon petit frère.

Quelles seraient pour toi les meilleures conditions pour un bon concert ? Les ingrédients indispensables pour une prestation optimale? 

  • Une salle noire
  • Des places assises pour le public nombreux
  • un piano à queue
  • un micro au top du top  

Si tu avais une baguette magique pour tes projets musicaux, que voudrais-tu?

Je voudrais enregistrer un duo avec Clarika. Je voudrais une superbe scénographie, un tourneur de ouf, et toujours quelqu’un qui m’accompagne sur toutes mes dates.

Et si je te dis « Culture Sauvage » tu me réponds ?

Piège, liberté, capitalisme.

[hr gap= »10″]

Liz Van Deuq sera en Concert aux 3 Baudets à Paris avec Clou et Gemma, le jeudi 14 avril.

Site de Liz Van Deuq

http://lizvandeuq.com/

[hr gap= »10″]