Dans les quartiers chics d’Opéra et de Vendôme réside un endroit où il fait bon de s’arrêter pour répondre aux envies gourmandes qui surviennent à tout moment. Ce lieu ? Le restaurant Pascade, située au 14 rue Daunou dans le 2ème arrondissement.

Ouvert depuis 2012 par le chef Alexandre Bourdas, ce restaurant au service continu de 12h à 23h séduit dès l’entrée par une atmosphère chaleureuse. Ses tables en noyer et la disposition façon « cantine » de la cuisine séduisent l’œil tandis que l’odeur du caramel chaud vient envahir vos narines.

Pascale Restaurant

En jetant un rapide coup d’œil à la carte, force est de constater que la recette aveyronne est partout sur le menu. Sorte de crêpe soufflée, sucrée, et caramélisée, le chef propose de revisiter la Pascade, qui fait donc bien plus que simplement donner son nom au lieu.

Que celle ci soit garnie de chorizos rôtis, de cabillaud, de poulet ou encore de noix de roquefort, c’est avec régal que les saveurs sucrées-salées des plats viennent se mélanger harmonieusement dans la bouche. Le citron, le poivron, l’oignon ou l’endive accompagnent les plats, donnant belle allure et bon goût à ce qu’il se trouve dans l’assiette. Et si les plats font naître des doutes quant à la générosité du cuisinier à l’arrivée, cette pensée disparaît entièrement après le premier coup de fourchette.

20160312_132733

Pascade aux Chorizos rôtis ©COCY

Mais laissez tout de même un petit creux au fond de votre estomac, car ne pas vous laissez tenter par l’un des desserts de la carte serait presque criminel. Si l’envie de fruits en fera pencher certains du côté de la « Caïperinha » et ses ananas au sirop maison, les plus affamés pourront croquer à la spécialité de la maison : le Doublement Chocolat, qui, comme le laisse présager le nom, réserve une double dose de plaisir aux aficionados.

Que faire alors des éternels indécis quand vient le choix de la fin (faim) sucrée ? Aucune inquiétude à avoir, une farandole de petits desserts où caramel, chocolat et crème fouettée font bon ménage attend votre palais.

De la forme, aux couleurs en passant par le goût, tout chez ce restaurant invite à la convivialité et la pause à cette cantine de « luxe » vous laissera un bon souvenir et une addition loin d’être déraisonnable pour la qualité de la cuisine.

A vos pascades !

[hr gap= »10″]

[hr gap= »10″]