« Nous qui sommes cent » est du théâtre dans du théâtre. Une femme partagée entre sa personnalité jeune et insouciante, son rôle de femme au foyer parfaite et son esprit de vieille femme assagie par le poids des années. Trois comédiennes pour une seule femme, trois visions différentes de sa vie.

Dans un but de survie, ces 3 personnalités à fleur de peau doivent rejouer coûte que coûte leur parcours existentiel. Comment exister dans une société ayant tendance à rejeter notre humanité? Doit-on se fondre dans le moule d’une vie traditionnelle ou au contraire s’en écarter le plus possible ? Voici les questions que cette femme, à travers ses 3 facettes, se pose durant cette retranscription de son existence.

NQSC 4

Tout commence dans un décor de chambre d’enfant, ces 3 personnages se jettent ensemble dans le grand bain terrifiant de la vie. A trois, elles réécrivent leur histoire : naissance, enfance, adolescence, vie active. Elles se remémorent leurs relations amoureuses ou leurs engagements politiques mais leurs souvenirs se heurtent aux murs de leurs mémoires. Elles se chamaillent, bousculent leurs souvenances et pensées réciproques.

Parfois en symbiose, que ce soit dans leurs idées et dans leurs gestuelles, d’autres fois divergentes, les trois actrices se meuvent de façon sublime. Elles nous font penser à un être chimérique capable de se détacher puis de se remodeler à sa convenance.

Le ton de la pièce est tantôt calme, tantôt joyeux ou électrique, parfois triste et sombre. Même l’humour a réussi a s’immiscer dans cette pièce ; comme lorsque, parée d’une fausse couronne de diamant, le profil « jeune et insouciant » de cette femme nous fait, en toute fausse modestie, une « visite guidée » de ses succès.

Dans ce petit théâtre de la manufacture des Abbesses, ces trois comédiennes ont su utiliser l’espace scénique, voir à certains moments, faire naître l’illusion que nous, spectateurs, avions notre place dans le débat.

« Nous qui sommes cent » est peut-être même un miroir de notre vie. Nous sommes tous des êtres pétris de plusieurs facettes, il n’est donc pas rare que nous remettions en cause notre façon de vivre.

Une pièce délicieusement magnétique et divertissante à voir et à revoir sans modération !

[hr gap= »10″]

unnamed-7

Pour réserver une place, rendez-vous sur :

http://www.manufacturedesabbesses.com

http://www.billetreduc.com

 

 Contributrice : Mahault Lecuyer