Jusqu’au 8 octobre, la Galerie Artistk Rezo expose les oeuvres de l’artiste Bault.

Bault, graffeur et illustrateur, commence le dessin en 1997 dans le Sud de la France. Il entre ensuite aux Beaux-Arts d’Avignon où il s’essaie au graphisme, à la vidéo et au son pendant 10 ans avant d’être rattrapé par son instinct de graffeur.

« Jai toujours mon carnetJe dessine du soir au matin. »

Inspiré par son père (dessinateur), son voisin schizophrène, l’actualité, sa collection de BD, NTM, Assasin, Bault dessine de façon boulimique. Il ne s’arrête jamais. Que ce soit la rue, les murs ou son atelier proche du Boulevard Voltaire, il produit des oeuvres qu’il « entrepose » dans son cabinet des curiosités. Il les trie, les sélectionne et les regroupe en « thème » pour les exposer.

image-7

Avec sa technique hors du commun et proche de l’illustration il réalise ses dessins à l’aide d’une bombe basse pression, de l’acrylique et des « stencil cap » qu’il fabrique lui-même.

« Lanimal est souvent un prétexte pour dire des choses sur l´homme ou le monde qui nous entoure, de façon plus douce. Je naime pas ce qui se dévoile au premier abord. Jaime quil y ait une deuxième lecture, après la vision esthétique et l’émotion. »

La Galerie Artistk Rezo nous propose de découvrir l’univers fantasque et psychédélique de l’artiste. Une première salle est dédiée à ses débuts, plutôt sobres. Une seconde à ce qu’il produit en ce moment. Tout est plus inventif, créatif et débridé. Ça va dans tous les sens. Un fil rouge lie les oeuvres entre elles: le style du graffeur.

C’est incontestable, Bault a sa patte. Un trait nerveux mais d’une précision déroutante. Des oeuvres aux couleurs vives, aux formes extraordinaires…

Les créatures abracadabrantes qu’il dessine sont toutes amputées, hybrides ou défigurées. Elles ont toutes un « grain » comme la société dans laquelle nous vivons…

Un élément extérieur à la peinture ou au dessin fait souvent partie de l’oeuvre (pinceau, bout de bois…) et nous interpelle .

C’est clair, découvrir le monde de Bault équivaut à entrer dans une nouvelle dimension. Celle de la création illimité, de l’invention.

Pour Bault, l’animal n’est au final qu’un prétexte pour figurer le monde.

image-9

Retrouvez l’artiste sur:

https://www.facebook.com/bault.bault